Translate

vendredi 20 mai 2016

SOLO SOLO 13

 SOLO SOLO 13

le  mardi 7 juin 2016 à 20H30
Participation aux frais: 10€
concert en 3 sets


flyer Alexandre Bellenger






                                                                            Avec 


Franz Hautzinger trompette



Compositeur et interprète de musique contemporaine et improvisée, Franz Hautzinger a étudié la trompette et la composition à l'Académie de musique et d'art dramatique de Graz et au Conservatoire de Vienne.
Depuis 1989, il enseigne la direction d'ensemble, la composition et l'arrangement à l'Université de Musique et des Arts de Vienne. Il est souvent invité en tant que soliste par de nombreux ensembles et partenaire d'artistes de renommée internationale (y compris Elliott Sharp, Gil Evans, Ensemble Zeitkratzer Berlin, John Cale, Christian Fennesz, Yoshihide Otomo, Phil Niblock, Klaus Ohring, Radu Malfatti, Christian Wolf, Joachim Kühn, Derek Bailey , Keiji Haino, John Tilbury, Klangforum de Vienne) et leader de ses propres projets ( "Franz Hautzinger Speakers Corner", "couvert Musique", "Regenorchester" Gomberg).
De nombreux voyages d'études et tournées de concerts l'ont amené en Inde, aux Etats-Unis, en Russie, au Mexique, Népal, Europe, Estonie, Mongolie et au Zimbawe.
Franz a reçu de nombreuses bourses et prix et commandes pour divers ensembles, du théâtre, de spectacles musicaux et, eu divers programmes de solo.



&


Louis Laurain trompette



Vit et travaille à Paris. Il s’intéresse essentiellement aux différentes formes de musique improvisées, travaillant au sein de différentes formations allant du solo au grand ensemble (Die Hochstapler, Actuum, HiFi Lo-Noise, Umlaut Big Band, ONCEIM etc.) ; développe une approche intuitive et spontanée de la musique, tout en inventant un langage personnel et original sur son instrument.




    &

                                         

Après une formation classique d’altiste, Cyprien Busolini s’engage dans les musiques improvisées où il y trouve un plus grand terrain d’expérimentation et d’expression à la fois musicale et instrumentale. Son travail tourne particulièrement autour de la production de « sons-bruits » ou « multiples » avec une approche plus organique de l’archet sur la corde. Il joue entre autres en duo avec Frantz Loriot (viola two viola), en duo avec Sébastien Branche ainsi que dans l’orchestre Onceim et l’ensemble Dédalus.


                                    

samedi 30 avril 2016

SOLO SOLO 12

 SOLO SOLO 12

le  mardi 26 mai 2016 à 20H30
à TIASCI 
13 rue de l'aqueduc 75010 Paris
Participation aux frais: 10€
concert en 3 sets


flyer Alexandre Bellenger


événement Facebook

                                                                            Avec 

Philippe Lemoine saxophone


Philippe Lemoine joue et enregistre avec des ensembles collaboratifs, comme le trio ‘Le Maigre feu de La nonne en Hiver’ ou le quartet ‘Philadelphie’. Il expérimente avec des improvisateurs, en France avec Olivier Lété, Samuel Silvant, Philippe Deschepper, Guillaume Séguron, Thierry Daudé, Julien Chamla, Benjamin Duboc, à Berlin avec Yorgos Dimitriadis, Emilio Gordoa, Klaus Kürvers, Hilary Jeffrey, Samuel Hall, Brianne Curran, Nicola Hein, Eric Wong, Rieko Okuda, Antti Virtaranta,et à Madrid avec «Via Lucis trio», impliquant Samuel Hall, J.G. Entonado et Luca Bembrilla.Philippe Lemoine a dirigé le septet ‘Kassalit’ qui a remporté les premiers prix d’orchestre et de composition au concours international de jazz à la Défense en 1997. De 2002 à 2005, il était soliste à l’Orchestre National de Jazz sous la direction de Claude Barthélemy. Il a également participé aux collectifs «Circum Grand Orchestra» à Lille et «à Plusieurs» à Argenteuil, et dirigé et composé pour le quartet «Le Talent de La Colère». Currently, Philippe Lemoine plays and records with collaborative bands like the trio ‘Le Maigre feu de La nonne en Hiver’, or the quartet ‘Philadelphie’, and experiment with improvisers, in France with Olivier Lété, Samuel Silvant, Philippe Deschepper, Guillaume Séguron, Thierry Daudé, Julien Chamla, Benjamin Duboc, in Berlin with Yorgos Dimitriadis, Emilio Gordoa, Klaus Kürvers, Hilary Jeffrey, Samuel Hall, Brianne Curran, Nicola Hein, Eric Wong, Rieko Okuda, Antti Virtaranta, and in Madrid with «Via Lucis trio», involving Samuel Hall, J.G. Entonado et Luca Bembrilla.He was the leader of septet ‘Kassalit,’ which was awarded ‘best band’ and ‘best composition’ at La Défense Jazz Contest in 1997. From 2002 until 2005 he performed and toured internationally with the Orchestre National de Jazz under the direction of Claude Barthelemy. Playing a role in the underground arts scene in Europe, Lemoine has also been involved with numerous other collectives and collaborative bands in his home country, such as Circum Grand Orchestra, in Lille or “à plusieurs” in Argenteuil, and leaded and composed for his own quartet «Le Talent de La Colère».He is often found travelling to meet improvisers all over the world – Berlin, Chicago, Montreal, Madrid.


pour écouter ICI



                                                                               &

Nicolas Souchal trompette

Né en 1979, Nicolas Souchal est un trompettiste français, actif dans le jazz contemporain et les musiques improvisées. Il est reconnu pour son sens de la construction dans l’improvisation, sa sonorité expressive, et son jeu incluant les techniques étendues de l’instrument. Sa démarche emprunte à des musiciens comme Don Cherry, Jean-Luc Cappozzo, Axel Dörner, ou encore Daunik Lazro.
En 1997 à Clermont-Ferrand, il est membre fondateur du Collectif Musique en Friche, bouillonnant creuset d’expérimentations, proche de l’ARFI (Association à la Recherche d’un Folklore Imaginaire). Il y développe deux duos de vents, l’un avec Franck Pilandon, l’autre avec Christiane Bopp, et plus récemment le quartet Les arbres ont bougé pendant la nuit, musique improvisée instrumentale et diffusion de sons.
Depuis 2000, compositeur et arrangeur au sein de la fanfare Balkan Brass Band, ainsi que du quartet jazz néo-babylonien Humbaba, il s’approprie et recompose les musiques traditionnelles d’Europe de l’Est.
Depuis 2010, on peut l’entendre dans différentes formations de la scène parisienne : Pavillon Rouge  (Jean-Luc Cappozzo, Matthias Mahler, Jean-Marc Foussat),  ARBF & les Hmadcha d’Essaouira (rencontre entre big band free jazz et musiciens soufis marocains, direction Yoram Rosilio), Quintet Cuir (musique improvisée épidermique, avec Jean-Brice Godet, John Cuny, Yoram Rosilio, Jérôme Fouquet)



                                                                             &


Alessandra Giura Longo flûte traversière
                                         




Alessandra Giura Longo, flûtiste et vocaliste, est adepte du nomadisme de l’âme, de la vie et des musiques. Classique-contemporaine-experimentale- popular-traditionelle, instrumentale ou vocale, avec sa robe d’interprète ou celle d’improvisatrice, de musicienne ou de professeur, elle traverse diffèrentes chemins avec le même regard et le même sourire.

Sa compréhension et son amour pour la musique l'amènent, au gré de son parcours, à choisir et à rencontrer les Maîtres M. Eckstein, M. Lomuto, H. Schellenberger, A. Nicolet, V. Globokar, G. Aperghis. Mais aussi la musique de Stravinsky, Chopin, Luciano Berio, Bach, Ravel, les opéras de Mozart et la musique de chambre de Brahms, Satie ainsi que le jazz, la polyphonie du seizième siècle et la littérature européenne du vingtième, la poésie d'Emily Dickinson et encore les impressionnistes, le chant, l'improvisation, le théâtre, la rue, le vol des oiseaux, le silence et l'océan Atlantique.

Elle s'est produite comme soliste et dans nombreux ensembles du duo au octet avec un répertoire du Moyen Âge à nos jours, tout en privilégiant l'interprétation la musique du XXème et XXIème siécles.
Sandra a enregistré pour la RAI 3, A-RTP (télévision portugaise) et le label OWL Records.

Depuis 1988, elle crée et joue des spectacles de théâtre et musique, en solo ou en collaboration avec d'autres artistes (Candace Smith, Michele Lomuto, Alessandro Olla, Silvia Corda, Adriano Orrù, Françoise Rivalland, Deborah Walker, les danseuses Francesca Massa, Carla Onni, le compositeur Tom Johnson et le Dedalus Ensemble, la CIE Grand Magasin). Depuis 1996 elle improvise: elle a fondé avec d'autres musiciens portugaises le "RubbattoMobileEnsemble" et le duo Giro-Pirouette, groupes de théâtre musical et musiques improvisées qui participent au Tournoi de Musiques Improvisée de Poitiers plusieres fois) ; elle colabore régulièrment avec Angelo Tripodo, Giovanna La Maestra et l’Ensemble de musiciens handicapés Suono e Ritmo de Messina (Italie) ; elle a improvisé aussi, parmi les autres, avec Paolo Fresu, Eduardo Sérgio, Alessandro Olla, Jean-Marc Montéra et le Medi-trio, Gianna De Toni, Jõao Macedo...

Elle a travaillé et travaille dans divers spectacles de théâtre en tant que musicienne, comédienne et parolière.

www.alessandragiuralongo.net 

                                    

lundi 7 mars 2016

SOLO SOLO 11

 SOLO SOLO 11

le  mardi 5 avril 2016 à 20H30
à TIASCI 
13 rue de l'aqueduc 75010 Paris
Participation aux frais: 10€
concert en 2 sets

flyer Alexandre Bellenger


événement Facebook

                                                                            Avec 

Isabelle Duthoit voix






La voix semble être l'un des sons que nous avons tous entendu en premier : la voix quotidienne qui exprime, qui commente, qui parle, qui bavarde et qui hurle parfois puis la voix qui chante ou chantonne. La voix semble prépondérante dans ce que nous souhaitons ou sommes capables d'entendre du fait qu'elle véhicule des informations à comprendre, qu'elle semble indissociable du langage et de la langue. A force d'entendre notre langue maternelle, nous réduisons sans doute notre curiosité à entendre au delà du message à traiter pour découvrir la matière même de la voix, sa texture, ses inflexions, ses articulations, sa couleur, etc.

Pourtant, le fait qu'il y ait tant de langues sur Terre devrait nous mettre la puce à l'oreille sur les possibilités sonores extraordinaires dont la voix est capable, sans oublier les jeux vocaux dans certaines traditions où elle est un instrument dont les prouesses ne cessent de nous étonner.

Écouter Isabelle Duthoit, c'est faire l'expérience d'une voix qui ne dit rien mais qui actualise des sensations premières liées au son, à l'intimité du son et que l'on perçoit bien plus par notre peau que par nos oreilles. Oublions la mélopée et la ritournelle, oublions le bel canto et retrouvons la vérité singulière du souffle, du bruissement, du chuchotement et du cri qui nous invitent à une exploration musicale bien plus minérale qu'aérienne. Isabelle Duthoit, clarinettiste de formation, a d'abord développé son art vocal en autodidacte, avant d'étudier ceux du théâtre japonais Nô et Bunraku à Kyoto. C'est peu de dire qu'elle en puise une émouvante intensité. Lê Quan Ninh





                                                                               &


Yaping Wang yangqin

Yaping Wang est originaire de Taipei, à Taïwan et a commencé le piano à 5 ans et le Yangqin (揚琴) à 9 ans. À l'âge de 15 ans, elle entre au Conservatoire National d'Art de Taiwan(國立藝專) et reçoit son diplôme de fin d’études en 2002. Cinq ans plus tard, elle passe avec succès son Master de composition à l'Université new yorkaise de Buffalo et donne par la suite des conférences au Departement de Musique à l'université de culture chinoise.
En 2013 et 2014, elle reçoit une bourse de résidente du ministère de la Culture de Taïwan pour la Cité Internationale des Arts de Paris. En 2015, elle est invitée pour jouer à la fête Nationale de Taïwan à Paris.
La musique de Yaping Wang est une fusion des esthétiques contemporaines et traditionnelles. Elle a composé pour le théâtre, certains médias et documentaires ainsi que pour de nombreux projets expérimentaux. En 2012, elle réalise sa première pièce de théâtre musical "Parodie" au Théâtre National Hall de Taiwan.

Yaping Wang a commencé sa carrière professionnelle à l’age de 17 ans en 1995, en se produisant dans de nombreux banquets d’Etat à Taïwan. Ensuite, elle entamera très vite une carrière internationale et jouera dans des endroits prestigieux tels la Buffalo Albright Knox Art Gallery, la Cité internationale des Arts de Paris ou encore le MOMA de New York et le Jewish Festival. à Taiwan, elle sera invitée à se produire avec de nombreux orchestres professionnels: le National Tapei orchestra , le BCC Chinese orchestra, le Taipei artist chorus, le Classic Chinese ensemble, le Major C ensemble et le Grass-Mountain Folk Orchestra. Elle a représenté le ministère de la Culture de Taiwan aux Etats-Unis et fût demandée comme porte-parole par la Fondation de Taiwan pour les maladies orphelines. Entre 2000 et 2001, elle occupe le poste de soliste et joue ses propres arrangements de musique traditionnelle, dans une émission quotidienne consacrée au yangqin sur BlTV chanel. En Octobre 2013, sa musique est analysée et discutée pendant le congrès de la Cimbalom World Association.

Déjà, très jeunes, Yaping Wang remporta de nombreuses récompenses. En 1997, elle reçu l’Excellent Yangqin Prize de la Chinese Music Association de Taiwan  L'année suivante elle remporta, avec cet instrument, le prix du concerto au Taiwan National Art Conservatory. Sa pièce vocale "Ikkaku Sennin" inspiré par le Théâtre Nô japonais et le Conte de Fée indien, est nominée "pièce vocale de l’année" en 2009 par the International Society for Contemporary Music de Taiwan. En 2012 elle obtient le "Young Star New Vision Award" de la National Culture Fondation de Taïwan et cette même année son album "Traveller" fût nominé meilleur album de musique traditionnelle aux Golden Melody Award




mercredi 17 février 2016

SOLO SOLO 10

 SOLO SOLO 10
le 8 mars 2016 à 20H30
à Tiasci 13 rue de l'aqueduc 75010 Paris
Participation aux frais: 10€
concert en 3 sets
https://www.facebook.com/frederic.marty1


flyer Alexandre Bellenger


événement Facebook


Avec :



Angharad Davies (uk) violon




Angharad Davies est une violoniste, à la fois à l'aise dans l'improvisation et la composition, elle a une large discographie dans le cadre d'ensembles et de groupes variés. En 2015, elle crée le solo de violon, Occam XXI d' Eliane Radigue au Mexique dans le cadre du festival Nicho. En 2016, elle aura une commande du CSLP pour une création avec Laura Cannell qui se conclura par une tournée au delà des frontières du Royaume-Uni.





 Dominic lash (uk) contrebasse

Dominic Lash (contrebasse) a joué avec des musiciens tels que Tony Conrad, Joe Morris, Evan Parker et dernierement avec Steve Reid. Ses principaux projets comprennent Le Dominic Lash Quartet, The set ensemble  et de nombreuses formations de musiciens improvisateurs tels que Angharad Davies, Alex Ward et Mark Wastell. Depuis 2015, il  gère le netlabel "spoonhunt" pour certains de ses travaux.


et


Michael Nick violon

 il travaille le violon dès ces 8 ans avec Peter Heil au Peter Cornelius Konservatorium Mainz. A l'age de 12 ans ,il devient élève de composition de Erwin Amend qui lui était élève de Paul Hindemith.
A 17 ans il quitte L'Allemagne, s'installe à Paris pour jouer avec le saxophoniste, compositeur et peintre hongrois Yochk'o Seffer (Rock Progressif) ; paralellement il prend des cours avec Maryvonne Le Dizès (Ensemble Intercontemporain). Ensuite il collabore avec de nombreux musiciens et groupes tel que Art Zoyd, Siegfried Kessler, David Liebman, Angélique Ionatos, Jean-Marie Machado, NOHC de Didier Petit, Pablo Cueco, Michel Doneda, Daunik Lazro, Claude Tchamitchian, Sophie Agnel, Ramon Lopez, Cesar Stroscio, Orient Express Mouving Shnorer, Michael Riessler, Jérome Noetinger, Hélène Breschand, ...

Presse 
« Michael Nick est un de ces musiciens talentueux, originaux et ...inclassables. Compositeur de musique contemporaine, instrumentiste et soliste >classique<, violoniste Hors normes au jeu à la fois flottant et rigoureux, évanescent et puissant ... » Pierre-Henri Ardonceau, Jazz Magazine
« ...Son style plonge ses racines dans un monde musical qui historiquement et géographiquement évolue entre Bartok et ses inspirateurs tziganes, Pendercki, Ligeti et l’inframonde de la musique contemporaine. » Jean-Marc Balleux, Rock& Folk
« ...Une énergie sous-jacente, retenue, qui affleure la trame mélodique, crée une tension comme une vigilance inaccoutumée chez l’auditeur. » Michel Thion
« La musique de Michael, impossible à classer, comprend des éléments de la musique classique, des musiques ethniques, des marches et du jazz - le tout fondu en une déclaration passionnée »... ainsi s’exprime le grand saxophoniste de jazz Dave Liebman lorsqu’il évoque le violoniste Michael Nick. »
J-L Caradec , Journal La Terrasse fev.2008






lundi 25 janvier 2016

SOLO SOLO 9

 SOLO SOLO 9
le 11 février 2016 à 20H30
à Tiasci 13 rue de l'aqueduc 75010 Paris
Participation aux frais: 10€
concert en 2 sets
flyer Alexandre Bellenger


événement Facebook

Avec :
Diemo Schwarz éléctronique, field recording


Diemo Schwarz joue une électronique riche en timbres et textures, explorant différentes collections de sons à l'aide de contrôleurs gestuels, rendant ainsi l’expressivité et physicalité à la performance avec l'instrument numérique. Son utilisation de la synthèse concaténative recompose l'espace des sons et interroge leurs qualités intrinsèques, en les libérant de leur contextes habituels, révélant des richesses insoupçonnés

Diemo Schwarz est musicien de musique improvisé, compose pour installations et danse, et est chercheur et développeur à l'Ircam.  Il est membre de l'ONCEIM et joue avec Fréderic Blondy, Fred Marty, Hans Leeuw, Emmanuelle Gibello et collabore avec des artistes comme Franck Leibovici, Sylvie Fleury, Cecile Babiole.


et Claude Parle accordéon



"Pas de projet, pas de ligne, pas de direction ...
Émettre & modifier 
Geste & non geste
Écouter ni ne pas écouter 
S'en tenir à la position
Lâcher toute position

Attendre & espérer ..."


né à Sens en 1947 est un musicien décidément et totalement inclassable.

Il commence par des études d'accordéon classique vers sa dixième année, passera de nombreux concours (coupe d'Europe 1965) et finira par obliquer vers le Jazz puis le free Jazz ds les années 68/70 ...
Il rencontre et joue avec Don Cherry à Châteauvallon en 1972
Il travaille avec des plasticiens (Biagio Pancino) des poètes et des musiciens
Joue dans de nombreux festivals, ainsi qu'au musée d'Art Moderne (Arc 2)
Participe activement au mythique "Sens music meeting"
Devient danseur et réalise de multiples performances libres avec des amis plasticiens dans des galeries, au saxophone ténor ...
Il travaille dans la classe d'électroacoustique de Nanterre et collabore avec le GRM
Il rencontre masaki Iwana en 1995 et devient danseur Buto sous son influence ...
Une collaboration commence avec la danse Buto (Masaki Iwana, Atsushi Takenutchi, Toru Iwashita ..)
Fonde un grand ensemble (Claude Parle Large ensemble) improvisé, basé sur les micro tonalités et les micro clusters
Nombreuses collaborations musicales (........)
Retravaille en tant qu'acteur avec une compagnie Italienne ...
développe actuellement une pratique de l'improvisation essentielle qu'il nomme "Musique Directe" basée sur les formes ouvertes et l'écriture instantanée ...
Il joue sur un prototype initié par un fabricant Italien qu'il essaie constamment d'améliorer.



dimanche 3 janvier 2016

2016...


Alexandre Bellenger et Fred Marty s'associent pour vous souhaiter une belle année

Prochain Solo solo le Mardi 19 Janvier à 20H30 à Tiasci 13 rue de l'aqueduc 75010


flyer Alexandre Bellenger

jeudi 24 décembre 2015

SOLO SOLO 8

 SOLO SOLO 8
le 19 janvier 2016 à 20H30
à Tiasci 13 rue de l'aqueduc 75010 Paris
Participation aux frais: 10€
concert dînatoire en 2 sets

événement Facebook









Avec :
Laurent Pascal poste de radio amplifié
 Son travail interroge ce qui fait musique, de l’instant à l’idée. La démarche de l’improvisation lui permet de jouer de tout ce qui constitue une situation : son, espace, corps, écoute… Quand il joue du poste de radio, l'amplificateur devient un instrument de filtrage, le poste de radio étant générateur de sons. Or ce qui est capté est relativement imprévisible, dépend du moment, de l'environnement, machines, corps, et est très instable. Il bâtit une forme sonore finement liées à ses gestes physiques.

et Thierry Marietan guitare

Après quelques années en solo contrebasse, une envie terrible de rejouer la guitare sous toutes ses formes m' a repris comme un questionnement non résolu depuis mes vingt ans. Et voilà, j'essaie de la jouer comme le fil de mon imagination me le propose, sans tabou, entre modalité assumée, clins d'oeils à l'histoire de l'instrument et dézingage rythmique.



flyer par Alexandre Bellenger.